L’ouverture

Un peu de théorie

L’ouverture est gérée par le diaphragme qui fonctionne comme l’iris de l’oeil, il a deux fonctions principales :

  • La régulation de l’illumination du capteur (ou du film argentique), pour que la quantité de  lumière qui arrive sur le capteur soit correcte afin d’éviter une surexposition (trop de lumière,  trop clair) ou l’inverse une sous exposition. Il suffit de l’ouvrir ou de le fermer selon les cas.
  • La modification de la profondeur de champ de l’image, c’est-à-dire la distance de netteté de l’image. On peut choisir d’avoir un premier plan net et un fond flou (très utilisé pour le portrait), on peut aussi décider d’avoir une grande plage de netteté sur l’ensemble de l’image (paysages…)

L’ouverture du diaphragme est désigné par un chiffre précédé de f: (ou f/). Une petite ouverture correspond à un chiffre élevé. Par exemple f:2,8 est une grande ouverture, f:16 est une petite ouverture de diaphragme.

Différentes valeurs de diaphragme

Le diaphragme moyen est 8, tout diaphragme supérieur est considéré comme fermé et bien sûr ouvert si il est inférieur à 8. Bien entendu vous ne pouvez pas ouvrir ou fermer le diaphragme au delà de valeurs possibles de votre objectif. On parle ainsi parfois d’objectif « lumineux » lorsque l’ouverture peut descendre à une valeur de f:2,8 ou plus f:1,4.

Un paramètre créatif : la profondeur de champ

La profondeur de champ désigne l’espace qui sera net lors de la prise de vue. Lorsque vous  faites la mise au point sur un sujet, un espace d’1/3 devant et 2/3 derrière ce plan de mise au  point détermine la profondeur de champ.

Schèma de la profondeur de champ

Effet de l’ouverture du diaphragme sur la profondeur de champ

Ouvrir le diaphragme permet de réduire la profondeur de champ.

  • Une profondeur de champ réduite (sujet net et arrière-plan flou) mettra le sujet en évidence.
  • Une profondeur de champ maximale (avant-plan net et arrière-plan net) rendra une scène avec tous les détails, le réalisme et la profondeur.

Tableau récapitulatif

 Gestion de la lumièreProfondeur de champ
Diaphragme ouvertPermet de conserver une vitesse correcte dans des conditions de faible lumière ambiante et d'éviter ainsi le flou de bougé.Petite profondeur de champ, plus adapté pour mettre un détail en valeur : objet, portrait...
Diaphragme ferméPermet de réduire l'arrivée de lumière en cas de forte luminosité ambiante.Grande profondeur de champ, adapté au paysage par exemple.